L’importance de devenir quelqu’un


Je regarde les filles de mon âge (26) et je commence déjà à trouver que plusieurs sont matantes en crisse. Déjà. On voit qu’elles se dirigent lentement mais sûrement vers la matantisation complète. Le pire, c’est que la plupart de ces filles sont celles qui étaient les plus belles au secondaire, un classique, finalement. C’est là que je me rends compte à quel point c’est important de se trouver dans la vie, devenir quelqu’un, le plus tôt possible. Surtout pour une belle fille. Elle a souvent tendance à dépendre. Dépendre des offres qui viennent à elle, dépendre du regard des autres, dépendre de son confort présent et de celui que le passé lui a offert, dépendre des avantages liés à la beauté faciale, dépendre de la coolness de l’école secondaire et de l’univers des clubs. Ça prend un plan B et vite.

Rendues à 35 ans, elles font quoi? Elles SONT quoi?

On dirait qu’à partir de cet âge, quand une fille n’est pas dans un domaine qui lui permet de rester solidement à l’affût des nouveaux courants et tendances, plus elle tente d’avoir l’air jeune et branchée, moins elle l’est. Ces femmes, mono-parentales, qui portent les derniers vêtements tendances de l’année 2002, qui courent après la jeunesse et qui derrière un visage fatigué se cache la pitoune qui distribuait des flyers pour le club branché de son époque.  J’en connais quelques unes qui passent d’une job de marde à l’autre, constamment insatisfaites, découragées. Ne savent plus quoi faire. Les enfants sont de trop, 16 ans plus tard. Elles n’ont plus la force de les élever, elles doivent penser à elles, sortir, s’amuser. Se retrouver au travers de ce qu’elles avaient pris pour acquis trop longtemps, le succès.

Quand le succès – petit ou grand – nous arrive par l’entremise/à l’aide d’une personne, je pense qu’il est important de se demander si seul, il aurait pu être possible, ou comment il aurait pu l’être. Cette prise de conscience permet avant tout l’évolution personnelle, mais apporte des questionnements essentiels.

Remarquez que j’aurais pu en dire autant des gars, mais j’avais plus d’exemples en tête sur les filles au moment d’écrire.

Ah pis on va finir ça sur un ton misogyne, prenez donc rien pour acquis plus jeunes, question de ne pas avoir l’air de crisse de charrues, plus tard. Misez avant tout sur votre « vous solo », histoire de toujours être quelqu’un, sans les autres, sans vos atouts.

Je ne vous déteste pas, mais j’ai un peu pitié.

Publicités

3 réponses à “L’importance de devenir quelqu’un

  1. Le contraire peut se produire aussi. T’es a « pitchou » de l’école et finalement c’est toi qui vieilli le mieux et qui réussi très bien et seule dans la vie!! Yeah!

  2. Daaaaamn j’en connais tellement des autrefois hot qui auj sont monoparentale , sans une cennes , maganée par la vie et qui attendent qu’un cave les enfoncent plus bas LOL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s