La matrone du Tim


Hier, comme à chaque fois que je sors de l’école, je vais prendre mon cappuccino glacé chez Tim Horton’s, ça m’réveille, c’est froid pis c’est du café. Pis c’est bon. Moi le café chaud, ça m’endort. J’ouvre la porte et je vois un méchant line-up. Une grosse file d’attente pour deux caisses. Exactement le phénomène dont je parlais ici. Je ne comprends toujours pas pourquoi les gens sont attirés vers les plus longues lignes, mais bon. Tout ça pour en arriver à dire qu’ils auraient pu sauter sur la caisse qui était libre, grosse madame incluse, en attente de servir quelqu’un, mais non, ils ont préféré la plus occupée.

Moi, LE génie des heures de pointe, j’entre et spot immédiatement la caisse déserte qu’une dizaine d’imbéciles m’avaient sagement offerte. À peine deux mots sortis de ma bouche, la matrone m’avait vite corrigé: « Scuse-moi, c’parce que y’a des gens qui étaient là avant toi! » Et moi de répliquer: « Ok…mais ils sont dans l’autre file…?! »

« Vous pouvez passer ici » qu’elle leur a dit. Les clients un peu mal à l’aise de me dépasser prirent ma place, me faisant ainsi reculer de 3 bonnes places. Je n’en revenais pas, c’était la première fois qu’on me la faisait celle-là. Un line up c’est un line up, crisse. Si les gens sont trop stupides pour délibérément me donner le méga-top-fucking-cool privilège qu’ils ont durement gagné en arrivant quelques minutes avant moi, donne-toi pas trop la peine pour eux, esti d’conne.

J’ai finalement crissé mon camps pour aller au Tim de La Banque Scotia.

Publicités

4 réponses à “La matrone du Tim

  1. T’es-tu sûr que t’étais pas dans la grosse file qui se sépare en système de distribution de divers sous-chemins menant vers la première caisse libre, une fois rendu au bout de cette dite-file? Non pas comme les files du criss toutes croches fuck-all de chez Mcdo, mais presque?

    Exemple graphique approximatif:

    ——-=

    ?

  2. Pingback: Tweets that mention La matrone du Tim -- Topsy.com

  3. Bonne description, mais non, en plus d’être assez distancées, elles formaient un « L ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s