Manu Militari / Coeur de Pirate


Avant toutes choses, je REFUSE d’appeler ce qui s’est passé à L’Autre Gala de L’ADISQ, une controverse ou un scandale. Admettre que c’est une controverse c’est d’admettre que la vérité est VRAIMENT dérangeante. Quand on est habitué de l’entendre, elle ne peut qu’être banale. On peut la contester ou l’approuver, mais elle reste banale, parce qu’anyway, elle doit/aurait dû être dite. Je laisserai donc le terme « controverse » aux matantes, futures matantes et relationnistes de presse.

Fait que, c’est quoi qui s’est passé? Manu Militari a remporté le Félix de l’album hip-hop de l’année à L’Autre Gala de L’ADISQ et a profité de ses remerciements pour donner le time sur les requins de l’industrie de la musique. Coeur de Pirate a répliqué, sous la forme d’un « Kanye West », prétendant que Radio Radio aurait dû avoir ce prix. Pour en savoir plus, je vous conseille le résumé de Riff Tabaracci, parce que je n’ai pas envie de tout raconter ce que la plupart du monde sait déjà.

Coeur de Pirate avait l’air de la tronche qui méritait de se faire détester au secondaire, celle qui « stool » et qui se tient dans la salle des profs à l’heure du dîner. Elle avait entièrement le droit de faire ce qu’elle a fait et c’est à son honneur de l’avoir fait sur le coup de la spontanéité, alors que d’autres auraient attendu pour le dire dans une entrevue une semaine plus tard, mais ça n’empêche absolument pas que la seule chose qui m’est venue en tête est: « Maaan, ta yeule. » Tsé là, le frisson de malaise dans le dos, bin je l’ai eu en écho. Moi aussi je suis tanné du rap qui sonne toujours pareil, avec les mêmes messages sans profondeur, le même genre d’instrumental emmerdant et je préfère aussi tout ce qui est créatif, innovateur et rafraichissant. Je comprends tellement ce feeling, je suis toujours à la recherche du nouveau son, j’aime faire vivre de nouvelles expériences à mon cerveau, et ça, je dois l’admettre, on en retrouve rarement dans le rap conventionnel. Et c’est là, je crois, que Coeur de Pirate a fait une énorme erreur. Manu Militari, bien qu’il sonne plutôt rap conventionnel, n’a rien d’un auteur qui n’a rien à dire et il suffit d’écouter ses deux albums pour s’en rendre vite compte.

Et si dans l’histoire on remplaçait Manu Militari par Yann Perreau, aurait-elle réagi de la même façon? L’aurait-elle dit de la même arrogance? L’aurait-elle fait pour Marc Hervieux ou Pat Groulx? J’ai l’impression que non. S’en prendre à un rappeur dans cet environnement c’était beaucoup trop facile, sachant que pour plusieurs, un rappeur ce n’est qu’un autre yo, un autre fouteux de trouble, un marginal qui ne s’exprime pas comme les autres, qui s’exprime mal. J’imagine qu’elle se sentait bien en confiance de frapper sur un autre yo, connaissant l’avis commun qu’ont les gens à l’égard d’un yo. J’imagine que dans la salle, ça ne faisait pas exception, même moi ça me gosse, un yo. Mais Manu Militari n’a rien d’un yo, c’est un des seuls rappeurs québécois qui utilise le rap pour BIEN s’exprimer, un des seuls qui est pertinent. Parmi les 100 000 yo qui se mettent à écrire n’importe quoi sur n’importe quel beat, il a fallu qu’elle tombe sur celui qui refuse de tomber dans les clichés et la facilité. C’est sûr que ça pourrait être facile de mettre tout le monde dans le même bateau, comme Béatrice semble l’avoir fait, mais une fois qu’elle aura écouté l’album de Manu, ce sera une véritable claque dans la face pour elle. Et deux, si elle écoute le premier album du même coup.

Relation ADISQ/hip-hop

J’admets ne pas comprendre l’obstination qu’ont les rappeurs à tant vouloir faire partie du star système québécois. Ils sont tellement convaincus qu’ils sont mis de coté par l’industrie de la musique qu’ils ont même réussi à convaincre les fans et artisans. Dans le mouvement hip-hop, c’est presque unanime: Le rap québécois est le mouton noir de la musique et devrait tourner plus souvent sur les radios commerciales. Paradoxalement, quand un rappeur prépare un album, il n’est pas rare de le voir s’assurer d’avoir au moins deux singles plus soft dans un style complètement différent et pas représentatif de ce qu’il fait, qui pourraient passer à la radio (quand ce n’est pas tout l’album), et les plus optimistes d’entre eux vont tenter de se concocter un single qui pourrait tourner en France, à l’aide d’un accent mieux soigné ou complètement fake. Tourner sur les grosses radios et reproduire l’exploit de K-Maro, ça ressemble pas mal à ça, le but ultime du rap québécois. Pourquoi vouloir être à tout prix aux cotés des Star Académie et des Marie-Chantal Toupin? Le prestige d’être une vedette? Le fait de penser que ça pourrait rapporter plus d’argent (wrong)? Et l’intégrité dans tout ça? Ça n’a plus d’importance? Je respecte Manu pour ça, il n’a même pas osé penser prostituer sa musique dans le but d’être diffusé sur les grandes ondes.

Membre de l’ADISQ

Après deux années comme membre du jury à L’ADISQ, j’ai décidé que c’était ma dernière. Je ne le fais pas sur un coup de tête, ni sur un coup de frustration puisque cette année le gagnant de la catégorie hip-hop est celui qui le mérite VRAIMENT, j’aurais donc toutes les raisons d’être heureux et de voir un futur optimiste pour le « mouvement rap » dans les grands médias. Mais non, je m’en crisse de L’ADISQ, de CKOI, NRJ ou Bons Baisers de France. Les vrais rappeurs n’ont pas leur place sur ces plateformes de diffusion, tout simplement parce qu’ils ne sont pas supposés avoir LA MÊME MISSION. Qu’on me comprenne bien, je ne suis pas de ceux qui chialent contre la musique commerciale et les reality shows. J’ai besoin de ma dose de musique pop de temps-en-temps et ce que je regarde dans mon salon ne regarde que moi. Mais si ton rôle c’est de dénoncer la police de ton quartier, lâche les matantes un peu, ta place n’est pas à CKOI. Encore moins si t’as osé modifier ta musique. C’est de l’acharnement inutile. C’est sûr qu’il y a quelques chansons festives comme celle là qui seront toujours bien accueillies, mais comme je dis, passer à CKOI ne devrait PAS être un but ultime et devrait être vu comme une opportunité. Dans le fond, moi ce qui me dérange vraiment, c’est de voir un mouvement au complet blâmer les radios et l’ADISQ de ne pas accorder une assez grande place aux rappeurs québécois, alors que fucking tout le monde sait TRÈS BIEN qu’à l’ADISQ et à CKOI, on a toujours été habitué d’entendre les mêmes noms kétaines, over and over again et tout d’un coup, on se réveille et on leur demande de faire exception et d’accorder une place à nos rappeurs entre deux tounes de Ginette Reno et Wilfred LeBouthillier. Tsé, si je veux un hot-dog, je vais aller à La Belle Province…et quand j’aurai envie d’un bon filet mignon je me réserverai une table à La Queue de Cheval.

Pendant la rédaction de ce billet, Laurent K. Blais a publié un billet intéressant sur le sujet que vous pouvez lire sur Ton Petit Lait.

Publicités

12 réponses à “Manu Militari / Coeur de Pirate

  1. word up!
    bien dit…

    ps; lol au tag.

  2. Pingback: Tweets that mention Manu Militari / Coeur de Pirate -- Topsy.com

  3. J’aime ça du Radio Radio moi! 😉 Comme tu dis, il n’y a aucune controverse la-dedans!

  4. Pingback: Anonyme

  5. mais de dire que tous l’monde pense comme toi mmmmm moi non real hiphop c pas un jacuzi..le monde hihop sont pas trop down avec le jacuxi RADIO RADIO= JA-RULE NOW googlw it if you don’t no your hiphop history lllooll

  6. J’ai juste hâte de voir si dans les prochains jours, nous allons voir un CDP qui s’excuse et qui avoue que Manu Militari domine le rap au Québec après avoir écouté sa musique.

  7. that’s f****** rigth mr Murphy!!! c-drik

  8. …coeur de pirate, hum, deja jeune elle faisait des photos qui en disent long sur ce qu’elle recherche vraiment dans son existence de pop artist, et je ne parle pas du cash.

    C’est la sempiternelle petite grosse quebecoise encore jeunotte et un brin cute, habituee a se faire  »permettre » de tout dire ce qu’elle pense sans consequence et qui se croit tout permis, bien entendu.

    Bien souvent elle-meme boudeuse a ce genre de partys de musiciens pops en quete de cet amour si genereux de nos matantes, elle a bien choisi sa cible: le seul gars macho de la gang. Et vlan…a une epoque elle aurait attaqué Willy Lamothe ou Charlebois peut-etre? Un show tout ca, voyons, car il faut démontrer que la pirate est une vraie rebelle et en meme temps defendre son industrie (non non on est pas des vendu(e)s) et bien sur faire parler d’elle (LE gros scandale kenny west de la soiree…a lire dans le 7 jours et autres blogs de popartisteries). Plutot wise la petite.

    C’est la representation parfaite de la petite bourgeoise qui se la joue revolutionnaire, independante et tout et tout, un gros role qui sonne faux…Et dans le genre pop artist, elle me tape plus sur les nerfs que lemay, toupin et les autres qui au moins comprenaient leurs roles de poupees de cire et de son comme l’avait si intelligemment ecrit Gainsbourg. Bientot on lui demandera un avis politique.

    En plus vous jouez son jeu promotionnel…cest le plus pathetique, car elle a reussit a voler la vedette a l’autre rappeur ou hiphopeur…qui doit bien etre content anyway d’etre sur la map des matantes de 18-30 ans qui regardent ce show inutile ou on mange des sandwich et regarde une chanteuse a grosses boules (dixit Mononc serge).

    Dire qu’il y a 100 ans, tous ces zartistes millionaires seraient de vulgaires troubadours qui nous feraient au mieux sourire ou au pire grincer des dents! Maintenant ils envahissent notre quotidien et on parle d’une sortie de petite fille gatee en mal de reconnaissance et d’amour comme un scandale…wake up.

    Ca me rappelle karkwa qui attaque la fausse aux lionnes dans une de ses chansons mais saute de joie pour passer a tout le monde en parle et donner des kisskiss aux matantocrates…Envie de vomir en pensant a ca, j’ai d’ailleurs assez hate que les torrents et cie fassent disparaitre cette race la. Le but de la majorite des pop artist ce n,est pas l’art mais la reconnaissance…des fois certains deviennent meme des genres de gourous: Bono ou meme Francis Martin…lol

  9. Ce qui me choque le plus dans tout ça, c’est que tu étais membre du jury de l’ADISQ. Té supposé être qui toué? Tu as accompli quoi?

  10. Et qu’est-ce qui te choque tant là dedans, Jean?

  11. Pingback: La revue Rap Quèb 2010 « hiphopfranco.com

  12. pas de contre-verse juste un manque de respect pis si taime radio radio (cool pour vous)moi jaime le vrais hip hop et manu est au top une belle ecriture ,intelligent,dans 2 ans on vas meme pus se souvenir de radio radio mais manu y sera encore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s