Auto-alimentation et paranoïa.


On dirait qu’on a parfois tendance à spéculer plus facilement sur les gens qu’on n’a pas vus depuis longtemps, je ne sais pas pourquoi mais c’est automatique, on veut les détester. Ça s’applique souvent avec les gens plus réservés, plus mystérieux, qui ont de la difficulté à s’exprimer convenablement, à dire ce qu’ils pensent vraiment, on les imagine hypocrites. On peut aussi le faire quand on apprend qu’une personne a changé son mode de vie ou son cercle d’amis, les gens avec qui on connecte moins…ou trop. On s’auto-alimente toujours par rapport à ce feeling négatif et ça empire à chaque fois que les gens nous parlent d’eux. On finit par oublier tous leurs bons cotés pis on focus sur leurs défauts.

Bon, j’imagine que tout ça c’est normal, mais à partir du moment qu’on est conscient du ridicule de la chose et qu’on le comprend bien, c’est a nous de savoir le contrôler. Mais il y a des gens qui ne veulent pas du tout gérer ça, ils se laissent envahir par le sentiment, ils adorent ça. Généralement ces mêmes personnes sont encore plus pires quand elles se mettent à over-analyser les conversations sur Internet. Ça m’est souvent arrivé de me retrouver en face d’une personne, qui après des mois sans m’avoir vu, m’a fait exploser un char de marde, préparé depuis des semaines, dans la face avec une impression complètement déconnectée de mes propres intentions et de ce que je pensais d’elle pour vrai. Je l’écoutais me décrire et je ne pouvais rien faire d’autre que rire tellement j’avais l’impression qu’elle parlait d’une autre personne. Elle semblait tellement savoir comment je pense, et tout ça, en ayant été éloignée de moi depuis des mois, sans nouvelles. Quel malaise de savoir qu’un autre dude ait autant réfléchi à moi en se faisant du mauvais sang inutilement, tout ce temps-là. Et puisqu’il était tellement sûr de ce qu’il avançait, il osait m’obstiner, impossible pour lui qu’il se soit trompé.

Publicités

Une réponse à “Auto-alimentation et paranoïa.

  1. C’est tellement vrai, c’est impossible de savoir ce qui se passe dans le tête des autres !
    En tout cas, arrêter d’imaginer et s’en foutre de ce que les autres pensent, c’est libérateur.
    Première DUDE à écrire un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s