Confessions d’un « passé proche d’être douchebag »


À la fin de mon secondaire 5, sur la rive-nord, en 2003 (j’ai doublé), j’étais un jeune « skater » fou qui côtoyait des gens de tous les genres. En finissant le secondaire comme ça, on devait donc commencer à regarder avec qui on se tiendrait en sortant de l’école et je dois avouer que pour moi le choix a été déchirant. On aurait dit que tout le monde cherchait à devenir quelqu’un d’autre. Les fans des Cowboys Fringants avaient déjà commencé à boire de la bière importée pis des trucs de granolas dans le genre, les punk et gothiques en voulaient encore plus à la société et se préparaient pour un « trip » au BC, les déstabilisés sont devenus parents pour aller chercher l’amour qu’ils n’ont jamais eu, les thugs sont restés thugs, les sportifs et leurs amis se sont procurés des Acura et Civic et finalement les « skaters » ont abandonné le skate pour devenir soit « emo » snob ou « prep » frais-chier. La plupart des gens ne pouvaient simplement pas se contenter d’être eux-mêmes et je dois admettre qu’à cette époque, les « prep », sportifs ou anciennement skaters, malgré leur trop plein de confiance étaient ce qui se rapprochait le plus d’une personne normale. Je dis « normal » dans le sens de « quelqu’un qui n’essaie pas trop ». Jeans, t-shirt, casquette, petit look bien simple sans exagération, c’était eux qui semblaient les moins pires à l’époque. De toute façon, c’était mes amis d’enfance et je m’entendais déjà bien avec eux. Anyway, du monde c’est du monde, tsé.

En sortant du secondaire, comme certains, j’ai pris du poids, genre 50 livres. Je suis passé du skater qui « pogne » au petit gros qui n’attirait plus aucun regard, j’étais toujours saoul et ça n’allait pas très bien, j’étais un peu perdu, mettons. En plus de ça, mes « amis » ne pouvaient s’empêcher de me faire remarquer que j’étais gros à chaque crisse de jour. Quand j’allais dans les games de Hockey Cosom, je me faisais traiter de paresseux qui n’a jamais fait de sport de sa vie, – toujours par mes propres amis, – qui avaient oublié qu’il y a à peine 1 an de ça, j’avais toujours les deux pieds sur un skate ou dans une paire de rollerblades. Avant ça, j’étais assez baveux, mais là j’étais complètement désarmé, qu’est-ce que tu veux répondre à une gang d’imbéciles qui se mettent ensemble pour te baver et te faire perdre tout le peu de confiance qu’il te reste? Je dois dire qu’ils s’en prenaient à tout le monde dans la gang, pas juste à moi. C’est juste que moi, j’étais le plus fragile à cette époque là. Ça a duré 3 ans. Au bout de la troisième année, j’ai décidé de perdre tout ce poids là. Je voulais redevenir celui que j’étais avant.

Je les ai abandonnés le temps de me rendre à mon poids santé. Quelques mois plus tard et 50 livres en moins, je suis retourné les voir. J’ai eu mon 15 minutes de gloire, ils n’en revenaient pas de me voir comme ça. Mais ça n’a pas pris de temps pour que je passe du « gros porc » au « pique ». À tous les jours on me disait: « Les filles aiment pas ça les gars pas de shape, tu devrais t’entrainer, t’es trop maigre là. » – MAN! Je viens de perdre fucking 50 livres, je peux tu avoir un break svp? Me semble que perdre 50 livres, c’est pas banal. – Ils voulaient me reconstruire à leur image pour que je pogne le même genre de filles qu’eux se pognaient. Rien à foutre de ces idiotes là, pour vrai. Mais bon, je me disais que ça ne me ferait pas de tort, je me suis pris un abonnement. C’est vrai que ça fait du bien. Mais pour eux, ce n’était jamais suffisant, je devais devenir un beef, prendre des protéines pis éventuellement être « s’a sauce » le gros. – Man, je viens de perdre 50 livres, je suis bien comme ça, pour vrai j’ai pas tant envie de grossir encore, laisse-moi juste être bien dans ma peau crisse. – Après, ils voulaient que je me fasse bronzer parce que j’étais trop blanc, que je me fasse faire des mèches blondes dans les cheveux et que je me procure au moins 3 sortes différentes de parfum. On s’éloignait un peu trop du petit look simple là. Je n’ai pas adhéré. Plus le temps avançait, plus ça empirait et plus je m’éloignais d’eux. Ce qui m’a confirmé qu’on ne serait plus amis c’est quand j’ai vu apparaitre pour la première fois une casquette avec des brillants. On venait de me présenter Ed Hardy. Sérieux, je trouvais ça extrêmement laid. C’est arrivé pas mal en même temps que l’expression « s’a coche ». Ils étaient rendus ailleurs là. Moi aussi de toute façon.

Ces gens là ont abandonné la marche depuis qu’ils ont un char de même que n’importe quelle autre activité intéressante qui n’est pas aller chez Tim Hortons, aller au carrefour Laval ou à la Place Rosemère, faire un BBQ, s’entrainer, faire du boat, aller aux drags ou sortir dans un club. Le stéréotype est vrai, les douchebags ça existe. Mais qu’est-ce qu’un gars comme moi crissait là, sérieux? À partir du moment que je me réveille le matin, j’ai un besoin urgent de créer, je DOIS créer. Impossible de s’épanouir avec ces gens là qui ne ressentent aucunement le même besoin et encore moins celui de s’enrichir. Pire, ils le ridiculisent. Mais bon, on doit respecter ça, dans la vie il n’y a pas QUE des artistes, c’est normal. Je n’étais juste pas au bon endroit.

Coté musical, j’avais l’impression d’être avec des gens qui n’avaient jamais entendu de musique avant d’entrer dans un club. Tsé, on a tous des tounes qui nous rappellent une autre époque, des références musicales, aussi minimes qu’elles peuvent l’être. Mais eux, on dirait que non. À ce moment là, Lil Jon, Daddy Yankee, Elephant Man et 50Cent étaient LEURS références. Oui, j’aimais bien, mais en sortant du club je retournais écouter la musique qui me définissait, je retournais à mes racines. Comment est-ce que T-Pain peut-il définir la personnalité de quelqu’un, sérieusement? – C’est vraiment ton artiste préféré? T’as même jamais aimé, genre Green Day ou The Offspring quand t’étais plus jeune? Si je te laisse 2 jours pour y penser, T-Pain va encore être ton seul et unique choix? – Des fois, ils se donnaient des petites permissions spéciales, ils pouvaient triper Kaïn ou Sinik.

Après tout ça, ils étaient prêts pour aller se donner de l’attitude dans les clubs. Tsé le genre de frais-chier qui n’a rien à vanter, pas de ceinture de champion du monde, pas de hit qui tourne dans les radios, ne fait pas partie du band le plus populaire de la région, aucune réussite personnelle, juste aucune crisse de raison d’être aussi frais. Si au moins c’était le cas, ça pourrait déjà mieux expliquer le comportement. Mais non. Les gens qui viennent de Montréal comme ma blonde ne comprennent pas pourquoi il joue à ça, ce monde là.

Coté mode, c’est incroyable le retard qu’ils accumulent. On dirait que parce que la plupart d’eux sont homophobes, la mode de Montréal a de la difficulté à franchir la clôture. Elle la franchie, mais très lentement et à moitié.

Ils ne sont pas des mauvaises personnes, c’est juste que pour eux, on ne peut pas être un artiste, on ne peut pas s’investir dans quelque chose qu’on aime si ça ne rapporte pas une grosse somme d’argent dans l’immédiat. Ils s’informent toujours sur le salaire des gens, ça en est une obsession parce qu’eux ils économisent pour se faire bâtir une maison ou s’acheter un bateau. C’est ça la vie pour eux et ça devrait l’être pour tout le monde. J’ai toujours eu de la difficulté à concevoir qu’une personne puisse passer sa vie à travailler et dont le seul but ultime est de s’acheter une maison. Me semble que moi, quand je suis en route vers chez moi et que j’ai une idée derrière la tête, je bande juste à penser que j’arrive bientôt pour écrire/créer/brainstormer. À chaque jour je pense à créer. Chaque jour risque de m’entrainer vers un nouveau but ultime. Ça me terrifie juste à penser qu’on m’en imposerait qu’un seul. À VIE. Mais bon, tout ce que je peux faire c’est de comprendre que nous ne sommes pas du tout pareil, ce qu’eux devraient tenter de faire aussi.

FUCKING DOUCHEBAGS!

Publicités

7 réponses à “Confessions d’un « passé proche d’être douchebag »

  1. Pingback: Twitted by Retweeteuse

  2. j ai beaucoup aime ton article je suis pas de ta generation mais j ai passe des choses semblables souvent on a des amis dans la vie pour 1 periode ils disparaissent et on s en fait d autres tu changes avec le temps et des fois on evolue dans des directions opposes c est la vie bonne chance

  3. Bah j’imagine un peu que c’est comme les années 80 avec le spray net et la moustache…Il y a toujours eu des douche bags ,mais sa portait différent nom tel que des Ginos ect…

  4. Ouaip, t’a mis le doigt sur une réalité bien présente chez ben du monde, rabaisser tous ceux qui ont le moindrement de succès et encourager la médiocrité. Parce qu’au fond, la vérité du monde qui pensent comme ça, c’est que si tout le monde est médiocre ça leur évite d’avoir à travailler et ça leur donne l’air moins épais. Bref une sorte de complexe d’infériorité, de paresse de la vie et de complaisance dans la médiocrité. Soyons poches et aimons nous entre poches!! Dommage que la plupart des gens n’ont pas les couilles de faire exactement ce qu’ils ont envie et de dire fuck you à tout le reste. Mais bon, la vie les rattrappe anyway, je suis sur qu’ils auront une vie super palpitante remplie d’un sentiment d’accomplissement profond. NOT!!

    Pis je comprends à 1000% ce que tu dis, je le vis encore anyway à 34 ans parfois. J’essaie de faire de la musique (composer) pis j’ai un autre job pour payer les factures, sans compter une blonde à entretenir 🙂 (pas facile de concilier le tout). Créer (composer dans mon cas, je fais bien d’autres trucs créatifs anyway) est tellement gratifiant, un des meilleurs feeling au monde. Les vrais artistes du monde ont tous passé par le même chemin, c.à.d. envoyer chier systématiquement tout le monde qui essaie de te décourager ou de te dénigrer. Pis souvent ça commence avec les parents et amis malheureusement… Mais bon avec le temps on finit aussi par se trouver un meilleur entourage. Flusher de sa vie les gens qui nous rabaissent et trouver des gens qui nous inspirent, c’est ça je crois la recette.

    Bon post anyway, à plusss!

  5. Bon post intelligent perso un de mes amis devient un douchebag j’le niaise avec ça pi y pogne les nerfs, dans l’temps on écoutait du punk, pi du gros rock tsé yen écoute encore mais yaime bin la musique de club (yécoute aussi du country)… y smagasine un gros pickup met des chandail serrée, a un mohawk, etc. jy parle encore met chu moins avec lui jai pris un autre chemin tsé jai dja écouter du techno mais asteur jme dit cest tellement dla marde la… je joue du drum, de la guitare et j’ai commencée a écrire des textes (rien de révolutionnaire mais bon) j’écoute toujours du métal pis du punk mais jécoute plus de rap québecois des trucs sensée pas genre radio radio… mais desfois des trucs que si tes pas un «headz» du hip hop t’aimera pas… en tout cas bref jsuis pas mal daccord avec toi sauf le boutte de la mode lol…

  6. Ah mais NON ! T’es passé proche de pouvoir te faire une tonne de plottes de clubs ! MANNNNNNN, t’aurais été full chill sa coche!!! klol rofl

    Sérieusement, très bon post. La vraie question est de savoir quelle type de femmes aime réellement ce type de gars? Comme le gars sur ta photo-là. Sérieusement.

  7. Ca fait plaisir de lire ca,

    Je pense que les douchebags sont tiraillés entre l’explosion des produits de cosmétiques et le culte du corps, plus généralement du paraître.

    Pour ce qui est des passes (grunge-skateur-Rapeur-douchebag-hipster etc) , c’est un drôle de délire. les gens se construisent une image, un personnage avec tel ou tel caractéristique puis ils le jouent, comme des acteurs :D. Pourquoi doit-on s’objectiver dans un rôle comme ca?

    Les douchebag c’est les plus frappant, sérieux quand j’ai vu qqes photos sur le net la première fois mais je croyais que c’était une BLAGUE ! sérieux, mais c’est délirant ! Ils pensent comment ces gens là ?! Comment on en arrive la ?

    Pourquoi on détruit toutes les possibilités qu’on pourrait être en se conformant dans un rôle comme ça, un grunge peut pas écouter de Rap quoi! Ou plutôt n’imagine pas le faire.

    Et y’a plein de fille qui aime les mecs maquillés, sérieux j’donne un exemple : Jack sparrow 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s