Silence dans la salle d’attente


Hier, j’étais à l’urgence avec ma blonde et j’ai re-fait un constat que je fais et refais à chaque fois que je me retrouve dans un endroit où le silence règne. Le même constat que vous aussi probablement, mais j’avais envie d’en parler.

Quand on se retrouve dans un endroit public propice au silence comme une salle d’attente ou le transport en commun, on a peur de parler, peur qu’on écoute nos conversations, peur d’être le centre d’attention. Mais pourtant dès qu’un bruit ou une voix se fait entendre, tout le monde se met à parler en même temps. Il suffit qu’un camion de vidanges passe et brise le silence pour qu’on se rende compte qu’à peine parti, au moins 15 conversations sont déjà entamées. Esti qu’on est con. Pis on le sait en plus que c’est comme ça, mais on attend quand même LE fucking bruit qui nous autorise à discuter avec la personne qui nous accompagne ou le voisin d’à coté. Des fois, quand on décide de passer par dessus cette loi qui n’existe que dans notre tête, on freaking chuchote…Pourquoi?? Le chuchotement n’est pas un bruit de fond suffisamment élevé pour que les gens se sentent assez confortables de converser. Ça sert à quoi de chuchoter ou de s’empêcher de parler quand on sait qu’au moins 85% des personnes autour de nous n’attendent que quelqu’un fasse le move?

Le one woman show d’une mère et son bébé

Quand j’étais à l’urgence, le pire c’était la mère avec son bébé qui profitait de ce silence pour se donner en show. Elle faisait tout pour que l’entière salle d’attente embarque et interagisse avec son crisse de bébé. Je me préparais à me faire imposer des phrases pré-cuites que j’entends depuis ma naissance. Tout le monde a fini par participer, sauf moi. Ton bébé, je l’ai trouvé cute en rentrant, après je m’en suis crissé, vraiment désolé. En plus je me sentais comme le méchant parce que j’étais le seul à ne pas sourire et à me préoccuper de mes propres problèmes dans ma tête. Je m’en fous de son âge, sérieux. Laisse-le pas lousse, il s’en vient vers moi et je n’ai vraiment pas la tête à faire semblant que je le trouve nice, sérieux, j’ai pas envie, viens le chercher. La mère me regardait avec un grand sourire trop enthousiaste pour ce que j’allais lui offrir. FUCKING RIEN. De l’indifférence. Je n’étais pas ici par choix et encore moins pour son enfant. Ça me fait chier quand les mamans prennent pour acquis que tout le monde tripe au même niveau qu’elles. Faut dire que je banalise tellement le bébé, pour moi c’est juste quelqu’un qui va devenir adulte dans une couple d’années.

Publicités

14 réponses à “Silence dans la salle d’attente

  1. Je connais le « feeling » dans les salles d’attente moi aussi. Tout comme les autres « suiveux » il m’arrive moi aussi d’entreprendre la jasette comme ça, question d’avoir l’air sociable.

    Moi je suis plus le genre de jaser avec le plus beau gars de la place puis quand j’en viens finalement à lui avouer très sincèrement devant tout le monde qu’il est sexy, c’est la que la salle retombe subitement silencieuse? 😉

  2. Criss que j’hais les bébés moi too mec! Chu content de voir que chu pas tout seul. Criss que je me déteste quand je dois me forcer pour dire des trucs gentils sur l’enfant pour faire plaisir au parent (et au moins avoir l’air normal). Au fond de moi ils me dégoûtent et m’énarvent surtout quand mal élevés ..

  3. « c’est juste quelqu’un qui va devenir adulte dans une couple d’années. » Exact!

    Le pire c’est que cette folie là rend ces petits êtres encore plus désagréables à nos yeux.

  4. Pingback: Tweets that mention Silence dans la salle d’attente -- Topsy.com

  5. ALLELUIA! Je suis tellement content de voir que je suis moi-même normal de penser ainsi!

    Exemple de la vrai vie :
    Cela s’est passé en fin de semaine, moi et ma copine avons décidé de nous gâter et avons visité de bon restos de la ville de Québec. C’est samedi soir, dans les environs de 21h, nous nous attablons au Cochon Dingue (je le recommande!) et nous préparons à célébrer avec nos papilles gustatives. Peu de temps après notre arrivée, deux jeunes filles dans la très jeune vingtaine arrivent et une d’elle est l’heureuse mère d’un petit bébé. En les voyant arrivé, moi et ma copine réalisons que notre fin de soirée tranquille est fortement compromise…

    Comme prévu, la pauvre petite fille s’en donne à coeur joie de toute la force de ses jeunes poumons. Les deux jeunes femmes semblent trouvé cela plutôt cocasse et parlent fort (très fort) par-dessus les pleurs du pauvres enfant. Irrités, moi et ma copine lançons quelques regards par-dessus nos épaules mais ne passons aucuns commentaires… Cependant, la jeune connasse de mère (je sais qu’il ne faut pas se fier aux apparences mais elle ne semblait pas due pour gagner le nobel de la maternité) se permet de nous interpeller et de critiquer nos quelques regards en disant que c’est pas de sa faute si sa fille pleure…

    CRISSE OUI C’EST TA FAUTE! Il est fucking passé 9h et tu forces la pauvres petites à veiller alors qu’un bébé de son âge devrait être couchée depuis longtemps! C’est normal qu’elle pleure, elle proteste contre ta connerie de mère indigne! Je ne dis pas que les jeunes mère devraient se priver de sortie et ne pas amener leur enfant avec elles dans leurs sortie mais il y a toujours bien des crisses de limites! Une gardienne ça te dit quelque chose? Si t’as pas les moyens c’est que t’as pas les moyens pour le resto! Pis si au moins tu te contentais de nous empoisonner la vie avec les pleurs que tu provoque par ton manque d’intelligence… MAIS NON! tu te permets de nous critiquer pour notre agacement!

    Y’a une crisse de bonne raison pour laquelle j’évite les restos familiaux et que j’ai choisi de souper aussi tard… c’est pour éviter ça! En plus, une dame non loin s’est permis, les yeux remplis d’étoile et la bave au coin des lèvres, de féliciter la jeune mère pour son beau bébé…

    J’ai la chance d’avoir une copine qui pense exactement comme moi… nous avons donc été les deux à subir une mère qui ne pense qu’à elle plutôt que d’éviter de faire chier le monde et de prendre soin de son enfant… Une mère qui n’est pas prête à se priver de certains plaisirs de la vie pour le bien de son enfant ne devrait pas conserver le droit d’utiliser son utérus… THERE! I SAID IT!

  6. Vous n’haïssez pas vraiment les bébés, mais plutôt les parents. Ou plutôt le hype qui vient avant, pendant et après l’accouchement. Le fait que certains parent se permettent d’attirer l’attention avec leur bébé. Moi quand je pleurais dans un lieu public, ma mère faisait juste me ramener à la maison, point.

    À la base le bébé est cool, mais c’est l’ensemble de l’oeuvre qui fait qu’on deviens pissed.

  7. Exactement Thanh!

    Je reproche à certains nouveaux parents les mêmes défauts qu’à plusieurs  »douchebags » : attirer l’attention sur eux de façons démesurées et compulsives. Certaines personnes (il faut toujours éviter les généralisations) de ces deux groupes s’admirent tellement qu’ils doivent déranger le monde entier afin qu’on les admire. La seule différence c’est que certains nouveaux parents le font par personne interposée.

    Les nouveaux parents dans ma famille sont loin de rentrer dans ce moule là ce qui me fait encore plus haïr ceux du type qui font chier. Je les exècre car ce sont ceux dont on se souvient. Un carrosse silencieux dans une salle d’attente où au resto n’attire pas l’attention. Le  »futur adulte » qui fait chier tout le monde sous l’oeil amoureux de ses parents me fait craindre pour l’avenir…

    Je suis indifférent face aux bébés que je ne connais pas comme je le suis d’inconnu ordinaire… c’est les parents qui sont cons que j’ai envie d’abattre pour tenter de sauver leurs enfants de leur dangereux patrimoine génétique…

  8. Hm… je n’ai pas le temps de lire tous les messages de réponses, mais je voulais juste dire un petit quelque chose, sans toutefois vouloir partir un débat. Les bébés, c’est la seule occasion qu’ont les gens ont de converser avec des inconnus. Dans le bus, dans les salles d’attente, dans les files (etc…), personne ose se parler et se regarder. On s’ignore, on se juge physiquement et on regarde de travers tous ceux qui pourraient tenter de nous aborder. UNE CHANCE qu’il y a les bébés (et les bébés animaux (oups)) pour nous remettre à l’ordre et nous aider à (re)devenir des êtres humains sociables et détendus. Je me suis souvent surprise à partager des conversations intéressantes avec des inconnus dans les salles d’attente, et ce, uniquement parce qu’un bébé nous a permis de nous sourire et de casser la glace. Si même la naïveté des enfants n’est plus suffisante pour nous attendrir, je me demande ce que ça va nous prendre pour nous émouvoir…

  9. Bravo dude !

  10. Tigre de Sibérie

    Les bébés c’est comme les flatulences. On tolère seulement les siens.

  11. J’ai pas compris l’attitude de la mère ? Elle cherchait les compliments ? Elle tentait de faire passer le temps avec un bébé ( ce qui est fuckin pas toujours facile) ? Elle tentait de le divertir pendant un moment d’attente obligatoire ? Ho … Peut-être a-t-elle trop exprimé son bonheur d’être maman … La vilaine !

    Parfois des parents amènent des bébés dans des lieux que je juge personnellement inadapté. Mais j’ai pas à juger les gens; je connais pas leur vie. Peut-être est-ce une exception… Qui sait. facile de juger les gens.

    On demande aux enfants d’agir en petits adultes dès l’école primaire; ils ont des horaires digues des chefs d’état. Mais les enfants ne sont pas des pseudo adultes; ce sont des enfants. Demandons-leurs pas de devenir aussi débiles que nous autres si vite !

    On devrait tous parker nos gamins dans les garderies et les laisser se faire promener en laisse et torcher à la chaine; c’est vraiment mieux pour l’avenir de l’humanité !

    Tant qu’on y est, chialez donc contre les mères qui osent allaiter en publique ! Non mais on est quand même pas des animaux !

  12. Les enfants, ce sont comme les adultes, certains sont agréables, d’autres pas. Ne mettez pas tous les enfants et bébés dans le même panier…

    Ha et dans la salle d’attente, quand je ne parle pas, c’est pas parce que j’attends un fucking bruit, mais bien parce que je n’ai rien à dire, et je ne crois pas être la seule.

  13. @Maman Gaga
     »On devrait tous parker nos gamins dans les garderies et les laisser se faire promener en laisse et torcher à la chaine; c’est vraiment mieux pour l’avenir de l’humanité ! »

    Je pense pas que personne a pensé ça ici et si oui, comme on dit, il y a des taloches qui se perdent… Je pense au contraire que les parents devraient être très présents dans la vie de leurs enfants et accorder un maximum d’attention au bon développement de leur progéniture. Cette attitude est gagnante pour tout le monde! Mais être parent c’est aussi prendre des décisions qui t’obligent à te priver de certains plaisirs… mettre les priorités aux bonnes places… Et ça! Ça inclut aller au resto à des heures moins tardives ou du moins avoir la bonté de t’escuser pour les cris de ta fille.

    J’en ai après le comportement de la jeune mère et son agressivité face à nos regards.
     »S’cuse moi mais ton p’tit viens de me lacher une salve de décibel dans les oreilles, je cherche juste à comprendre pourquoi ma conversation a été interrompue… pas obligé de penser que ça te donne le droit de me crier dessus… »

    Je pense que le bébé n’a rien à voir là-dedans. C’est pas sa faute, il est tard et fatigué, sa maman le fait veiller trop tard… C’est pas sa faute, sa maman lui a pas dit de pas déranger les autres dans une salle d’attente… C’Est pas sa faute, son père lui a rien dit quand il l’a vu crier dans le cinéma, etc,

    Ah pis pour le placottage de salle d’attente, moi je parle pas parce que je veux pouvoir entendre si mon voisin pète et le dévoiler immédiatement avant qu’il ne tente de m’incriminer! 🙂

  14. ça pas vraiment de lien direct avec ton texte, mais moi j’ai envie d’arracher la tête de Hélène Pelletier chaque fois que je l’entends chuchotter quand elle décrit le tennis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s