Aux nouvelles: Une fin d’semaine tombée à l’eau


Au début de l’été, j’ai vu un reportage à TVA sur une famille en bateau tombée à l’eau. Pour boucler tout ça, le reporter a dit: « Et bien, c’est le cas d’le dire pour cette famille, la fin d’semaine est vraiment tombée à l’eau ». Dans un autre contexte, on s’entend que les répercussions de cette phrase auraient été complètement différentes. Parce que pour vrai, ce jeu de mot là a été conçu dans un but humoristique et la seule raison qui fait en sorte que ça n’a pas fait scandale, c’est parce que ce n’est plus drôle depuis longtemps. Mettons que Pierre Bruneau ne l’avait jamais entendue avant et qu’il l’avait trouvée drôle en l’entendant: « Hahaha oui, en effet, c’est le cas d’le dire Martin », ça aurait TOUT changé et le reporter aurait passé une « fucking » mauvaise semaine. Idem si la prochaine fois le gars sous-estime son humour et que malgré lui, il sort un jeu de mots qui s’avère assez drôle pour en faire rire une bonne gang.

Mettons la même phrase dans la bouche de Mike Ward, par exemple, pis on a un scandale d’au moins une semaine.

Les gens ont besoin qu’on leur confirme qu’un scandale est bel et bien un scandale. Et ce qui était banal autrefois peut facilement devenir ou redevenir scandaleux quelques années plus tard.

Publicités

Une réponse à “Aux nouvelles: Une fin d’semaine tombée à l’eau

  1. Moi je suis scandalisé seulement lorsque les grands médias me disent de l’être. Sinon je ne bouge pas mon gros cul.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s